L’If

Mon préféré, et de loin, certainement le plus difficile à travailler, l’If, beau et majestueux.
C’est un conifère sans résine et sans cône, tout un paradoxe….
Un arbre mythique pour l’archer, il résonne dans l’esprit comme le nec plus ultra des bois d’arc.
Les âmes tirées de l’arbre d’éternité sont capricieuses et rebelles.

De beaux plateaux qui ont séchés à l’air libre pendant 5 à 6 ans me donnent, tous les espoirs tant le fils serré du bois me parait beau et régulier et dès que le débit commence, très souvent mes rêves s’envolent, laissant la place à des âmes tortueuses, noueuses et fendues.

De temps en temps, et je vous garantis que ces moments sont rares, de belles âmes apparaissent sous ma scie, bien régulières avec des cernes bien marquées et me permettent de rêver à nouveau.
J’imagine alors les futures belles branches de l’arc en construction…..

Un magnifique If, gardien d’un lieu féérique rencontré lors d’une billebaude mémorable à La Sarraz en Suisse.

N° 18 Calibrage If

Calibrage de lames d’If